Guide de la pêche aux Koish

Comme tout bon jeu qui se respecte, Temtem propose un mode de pêche ! Dans ce guide, nous allons apprendre comment pêcher dans un premier temps, puis nous allons voir les ficelles du concours de pêche hebdomadaire.

Comment pêcher ?

Commençons par obtenir notre canne à pêche ! Pour cela, rendez-vous au Pavillon Nuru à Kisiwa après avoir complété la quête principale de cette même île. Parlez à la Réceptionniste du Pavillon Nuru qui vous donnera la quête secondaire “L’art de la pêche” dont la canne est à la récompense.

Une fois votre canne en main, vous allez pouvoir pêcher. Pour cela rien de plus simple, approchez vous d’une étendue d’eau et vous verrez un symbole d’hameçon apparaître sur celle-ci. 

Pour passer à l’action, cliquez dessus ou utilisez votre bouton d’action selon votre contrôleur (clavier ou manette des différentes consoles). Vous allez faire cela à trois reprises, à chaque fois que la zone se met à briller et que votre canne se tend tandis que votre personnage lutte de toutes ses forces. Et voilà, vous avez réussi votre première pêche et lancé un combat contre un Temtem sauvage !

 

Arc-en-Koish

Lorsque la pêche a été implémentée dans le jeu, nous avons eu accès à un nouveau Temtem : Koish. Ce Temtem a la particularité d’avoir 12 formes différentes, possédant le type Eau Eau ainsi que toutes les autres variantes (Eau/Feu, Eau/Vent, etc…). Mais il possède en réalité 10 368 formes différentes : ses moustaches et nageoires dorsales peuvent être petites ou grandes, et sa queue est composée de 3 segments qui peuvent chacun avoir 5 couleurs différentes. À noter que ces caractéristiques sont également générées aléatoirement lors de la reproduction, vous ne pouvez donc pas forcer l’hérédité d’une caractéristique physique de vos poissons.

Vous pouvez trouver Koish sur toutes les îles de l’Archipel, où il sera représenté par les types principaux de l’île. Par exemple, si vous cherchez des Koish Eau Eau et Cristal Cristal, il faudra vous rendre à Tucma. La seule particularité se trouve au Pavillon Nuru où le type du Koish change chaque semaine, et nous allons vous expliquer pourquoi dans la suite de ce guide.

Le concours de pêche

Chaque semaine, la Réceptionniste du Pavillon Nuru à Kisiwa vous propose de participer à son concours de pêche. Un type de Koish est alors mis à l’honneur, et vous allez devoir trouver le Koish identique à la pancarte.

Ce Koish ne peut être pêché que sur les pontons qui se trouvent devant le Pavillon Nuru, et vous ne pouvez pas l’obtenir par échange. En effet, vous devez pêcher vous-même votre poisson. Si par hasard quelqu’un pêche exactement le poisson que vous recherchiez et que cette personne vous le donne, ce Koish ne sera pas validé par la réceptionniste !

Intéressons-nous de plus près à cette fameuse pancarte, pour cela...

Nous pouvons observer de plus près les caractéristiques du poisson qui m’était destiné cette semaine-ci. Les moustaches sont petites (en jaune autour de la bouche), si elles étaient grandes elle seraient plus longues et arrondies. Les nageoires dorsales sont également petites (en marron là où se joignent le corps et la queue). Les couleurs de la queue sont respectivement, et dans l’ordre, marron, bleu clair et blanc cassé. Une inversion de ces couleurs n’est évidemment pas valide, il faut que le Koish final soit identique.

Communément, nous appelons un Koish 4/5 un Koish qui valide 4 caractéristiques sur les 5 demandées. Imaginons que je pêche un Koish qui possède les bonnes couleurs aux bons endroits, des petites moustaches mais de grandes nageoires dorsales : c’est bingo pour le 4/5 !

Il est alors possible d’aller le montrer à la Réceptionniste du Pavillon Nuru, qui nous donnera nos premières récompenses ainsi qu’un item spécial : l’appât à Koish. Celui-ci va être d’une grande aide pour la suite de la pêche, puisqu’il va sécuriser 2 caractéristiques du Koish, la taille des moustaches et des nageoires dorsales. Pour suivre l’exemple précédent, cela signifie que tous les poissons rencontrés une fois l’appât à Koish acquis auront toujours des petites moustaches et des petites dorsales. À noter que cet appât fonctionne de manière passive, vous n’avez pas besoin de l’équiper et il disparaîtra une fois votre Koish de la semaine montré. Ainsi, vous n’avez plus qu’à vous préoccuper des couleurs de sa queue pour obtenir votre Koish 5/5. De la même manière, une fois que vous aurez eu votre poisson de la semaine, allez le montrer à la Réceptionniste du Pavillon Nuru pour valider votre acquisition et obtenir vos récompenses ! Prenez note que vous restez propriétaire de ces Koish, vous ne les perdrez pas si vous les montrez, bien que les garder ne soit pas d’une grande utilité... !

Il existe une dernière subtilité qui va vous permettre de ne pas vous éterniser pendant des heures au spot de pêche. En effet, un système de pity a été mis en place. Cela signifie que vous n’allez pas pêcher dans le vide sans jamais obtenir votre poisson, puisqu’au bout de 500 rencontres, vous avez 100% de chances de tomber sur le Koish 4/5 dans un premier temps, puis il vous faudra à nouveau 500 rencontres maximum pour avoir le poisson de vos rêves. Cela ne veut pas dire que vous allez devoir lancer votre canne à pêche 1000 fois chaque semaine, puisque si vous êtes plus chanceux, vous pouvez très bien trouver un Koish 4/5 ou 5/5 en quelques coups de canne seulement ! Attention cependant à ne pas rater votre 500ème poisson de la pity, cela vous fera repartir de zéro.

Récompenses

KOISH 4/5
Récompense Nombre
Appât à Koish 1
Pièce porte-bonheur 0-3
Fruit 0-3
Bonbon 0-20
Instructeur 2000 0-1
Séquence d’ADN 0-1
Altération de télomères 0-3
Patch de télomères 0-3
Mobilier 0-1
Cosmétique 0-1
Teinture 0-1
Minimonolithe 0-2
Pansol  
KOISH 5/5
Récompense Nombre
Pièce porte-bonheur 0-3
Fruit 0-3
Bonbon 0-20
Séquence d’ADN 0-1
Altération de télomères 0-8
Patch de télomères 0-6
Mobilier 1
Cosmétique 0-1
Teinture 0-1
Formation à la Technique d’Oeuf (FTO) 0-1
Pansol  

Ndlr : il y aura probablement des PlumesPlumes en récompense dès la version 1.0 de Temtem.

 

Merci énormément à Orkhane pour la rédaction de ce guide !